Ou comment arriver à capter le meilleur de Lyon sur un week-end pour impressionner les gens qui viennent te rendre visite?

Youpi tralala, les vacances scolaires sont là! Et demain tes parents débarquent avec toute ta famille pour découvrir la ville, la vraie: Lyon. Celle pour laquelle tu les as lâchement abandonné il y a 2 mois afin de poursuivre une carrière estudiantine plus que brillante. Ils ont préparé leurs bananes anti-pickpockets (ah si, ils ont dit au JT de JPP que Lyon c’était plus ce que c’était depuis que la véritable andouillette a ramené sa fraise) et leurs appareils photos sont chargés. Au taquet les géniteurs dis donc!

C’est cool tout ça. Mais toi, t’y connais quoi à Lyon?

Ben ouais. Ca fait 2 mois que t’es là, et tout ce que tu connais de la ville c’est le Barberousse, la Gratinée, l’Ayers Rock et le Boston. T’as jamais mis les pieds dans un bouchon car tous les lyonnais t’ont dit que c’était un vrai attrape touristes, et tu sais même pas comment on fait pour aller à Croix-Rousse (faut-il vraiment être de gauche pour entrer dans le quartier?).

Mon ptit gars, rassure toi : t’es sorti de l’auberge.

Je suis là pour tout t’expliquer, pour t’aider à faire croire à tes financeurs (je parle de tes parents, banane) que tu fais autre chose que des happy hours à Lyon. Et peut-être même que tu peux arriver à leur faire croire que les happy hours sont les dernières heures d’ouverture de la BU car les étudiants sont contents de rentrer chez eux à la fermeture. Un peu gros ? On sait jamais, plus c’est gros, plus ça passe (comme dirait Rocco).

Attention! Tout ce que je te propose peut également être fait sans ta famille! Tu peux aussi te promener avec des amis, tout seul ou avec ton chien. C’est juste que c’est mieux pour le lecteur s’il y a un contexte, une petite histoire rigolote. Puis mes parents débarquent ce week-end, donc ça m’a un peu inspirée, vois-tu.

Le programme que je te propose est le suivant.

(tu peux décaler les demi-journées ou supprimer quelques activités, ne te sens pas OBLIGÉ de tout faire, même si, bon, je vais pas te mentir, ce serait dommage de pas m’écouter)

Vendredi soir:

Le temps d’arriver, poser les valises, faire des bisous, se raconter comment ça se passe à l’école/au boulot/au foyer pour jeunes délinquants, tu grilles une bonne partie de la soirée. Alors pas de pression ma grande. Trouve un troquet pas loin de chez toi à l’aide de yelp, du collector, du petit paumé ou bien de tes potes.

Après tout, s’ils sont venus de si loin, c’est avant tout pour te voir. Donc on va pas se mettre la rate au court bouillon (j’aurais aussi pu dire « te prend pas le chou » ou « te caille pas le lait » et c’est là que tu prends conscience qu’en France on parle quand même vachement de bouffe – fin de l’aparté).

Tu peux les emmener boire un verre dans le vieux Lyon. La nuit, les couleurs y sont très belles, et puis tu as pas à fouiller pour trouver un pub, il y en a juste partout. Tu sors du métro et que tu ailles à droite ou à gauche, tu t’arrêtes dans un pub irlandais, anglais, écossais au choix. Oui, c’est vrai, dit comme ça, je te l’accorde, ça fait pas très lyonnais, mais c’est quand même un incontournable. Puis faut bien les soûler pour qu’ils acceptent d’entendre que t’as pas encore foutu un pied à la fac depuis 2 mois.

Certes, il ne s'agit pas d'un pub irlandais, anglais ou écossais. Mais c'est dans le vieux Lyon. Et puis je fais ce que je veux d'abord.

Certes, il ne s’agit pas d’un pub irlandais, anglais ou écossais. Mais c’est dans le vieux Lyon. Et puis je fais ce que je veux d’abord.

Samedi matin:

On va partir du principe que tu t’es quand même pas mis la tête en famille et que vous êtes tous frais comme des gardons. Alors FEU, direction Fourvière. Les courageux y montent à pied, les autres prennent le funiculaire. Une fois la haut, descend par le théâtre gallo-romain, passe devant les minimes et fais un stop au jardin des curiosités.

Descend par la montée du Gourguillon (regarde la photo en dessous) et débarque dans st-georges.

Rien que pour son nom, ça vaut le coup d'y aller. #onlylyon #igerslyon #streetart #tourist #cesttoilegourguillon

A post shared by camille jeanette (@camille.jeanette) on

Par ici, faites attention aux restaurants attrapes touristes. Je conseille de manger dans la rue du bœuf (si vous tenez vraiment à manger dans le vieux lyon), avec des restaurants plus authentiques.

Samedi après-midi:

Grosse promenade de st-georges à st-paul en se tapant toutes les traboules possibles et imaginables histoire qu’ils captent BIEN ce que c’est. Voici la liste des traboules (suffisait de demander: traboules check-list)

Pour une petite pause culture, arrêtez vous au musée gadagne qui est dans un sublime bâtiment typique lyonnais, ou allez halluciner devant la collection du musée du cinéma et miniatures.

Si vous avez pas envie de faire un musée, (je peux comprendre, je vous juge pas toi et ta famille d’incultes) traversez la saône et partez vous promener en presqu’îlie. Ne rate pas le théâtre des célestins, la place des jacobins, la rue mercière (on y mange pas hein? on fait que regarder), la rue de la république, le batiment de la CCI, la place des terreaux, tout ça tout ça. Ce sont quand même des incontournables.

#lyon #fountain #bluesky #ilfaitsuperbeau #afewdaysinlyon

A post shared by camille jeanette (@camille.jeanette) on

Samedi fin de journée:

Si tout se passe bien, tu es plutôt vers le nord de la ville (Terreaux ou Saint Paul). Tu dois être un peu crevé de toutes ces ballades, pauvre petit chou. Je te renvoie vers mon article zoom sur le 1er pour que tu organises ta soirée tranquillou bilou. Ce quartier est incroyable et mérite que tu y restes un petit moment. Mon article particulièrement pertinent et hilarant est sur ce lien là, vas y clique je te dis!

#Lyon by night. #afewdaysinlyon

A post shared by camille jeanette (@camille.jeanette) on

Dimanche matin:

Oulala, c’est dur le dimanche matin dis donc!

Espèce de feignasse, bouge toi et prend ce sac de courses. Envole toi avec ta smala vers un des marchés lyonnais (st antoine, croix-rousse, augagneur, démerde toi, il y en a plein). Je recommande tout de même le marché st antoine car si on va jusqu’au bout de celui ci (en direction des terreaux), on peut aussi faire le marché des bouquinistes. Décidez donc de faire ce que vous voulez pour le repas du dimanche midi. Il existe des sélections de brunchs publiées par le baroudeur et autres yelp, my littlelyon.

Les bouquinistes Lyon

Les bouquinistes – Lyon

Dimanche après-midi:

Petite balade dominicale dans les pentes de croix-rousse pour terminer sur le plateau (c’est comme ça qu’on appelle croix rousse entre gones). En ce moment, c’est la vogue de Croix-Rousse (=fête foraine), profite-z-en pour te faire payer une barbe à papa et un tour de manège.

Je te recommande de monter par la place sathonay, passer place rouville pour avoir une très jolie vue, revenir sur tes pas (parce que si tu continues par la bas, à part le jardin des chartreux, il y a pas grand chose) et donc passer au dessus de l’amphithéâtre. Grimpe par la montée de la grande côté, débarque sur le grand caillou (tu peux monter dessus si tu veux), redescend par la place colbert, arrête toi boire un coup parce que t’as soif, prend la traboule des voraces sur ta gauche et laisse toi porter par la vibe jusqu’à la rue des tables claudiennes. De là, suis ton instinct et ballade toi dans les rues à la recherche du street art ou des crottes de chiens. Comme tu veux.

#colorful #lyon #afewdaysinlyon

A post shared by camille jeanette (@camille.jeanette) on

Si jamais t’as rien compris à ce que j’ai dit, voici pour t’aider:

Et voilà, c’est fini. Le temps passe vite quand on s’amuse dis donc.

C’est le temps des adieux déchirants, de se faire un gros bisou jusqu’à noel (ou autre fête religieuse ou païenne que tu célèbres, perso je m’en tape), de se dire merci, qu’on s’enverra des lettres et les photos du week-end, tout ça tout ça.

Tu vas enfin pouvoir retrouver ta vie de post-adolescent irresponsable et passer ta soirée à regarder les nouveaux épisodes de Walking dead.

Hé mais attend, il manque pas un truc là?

Ben si mon grand, il manque plein de trucs même!

  • Une bonne grosse balade à vélo jusqu’au parc de la tête d’or par les quais de rhône
  • le musée des confluences
  • toute la presqu’île ou croix-rousse que tu as pas pu faire parce qu’il pleuvait et parce que vous avez suivi mes conseils avisés de rien glander quelque part: que faire à lyon quand il pleut?
  • le musée de la résistance et de la déportation (que je conseille VIVEMENT même si c’est vrai que sur le papier, bon, ça casse un peu l’ambiance)
  • une pièce dans un café théâtre
  • un vrai bouchon (parce que tu m’as pas écoutée et que t’es tombé dans un attrape couillon sous la pression du groupe)
  • le musée des frères lumières
  • du shopping 100% lyonnais

« Ah bon? Vraiment? Tout ça? » m’interroges-tu, le regard morne (cf définition de morne)

En même temps, ils vont bien revenir te voir un jour, non? Alors garde tout ça pour les occuper la prochaine fois. Et après, promis, ils te laisseront tranquille pour un petit moment.