ou « que faire dans une ville qui n’est connue (presque) que pour son alcool pas cher et ses strip-teaseuses »

Une semaine à Cracovie. Une semaine de découvertes, d’yeux grands ouverts, de larmes faciles, de rencontres, de rires et d’aventures. Avant de partir, je ne connaissais rien de cette ville. Partant là-bas avec des amis, j’ai fait peu de recherches avant d’y aller. Puis j’ai découvert petit à petit sur place l’histoire singulière de la ville. Son passé difficile, une fois libérée des nazis, tombée dans les mains des communistes. Puis j’ai aussi découvert son présent. Et c’est plutôt de lui dont je vais te parler. (les photos sont plus bas, petit curieux)

  1. Mais c’est où d’abord Cracovie?

Carte Europe Centrale (www.w12.fr/5/carte-pologne.html)

Carte Europe Centrale (www.w12.fr/5/carte-pologne.html)

  1. On y parle quelle langue?

Polonais, principalement (non, sans blague, on s’y attendait pas!). Mais très bien l’anglais également. Sauf quand tu vas à la poste, où on te parle polonais en faisant de très longues phrases, un très grand sourire et où tu te retrouves à acheter des timbres sans être bien certaine que ces cartes postales arrivent un jour à destination (#vécu).

  1. On y va comment?

Lyon – Cracovie c’est :

  • 12 jours à pied
  • 26h de bus (eurolines)
  • 14h en voiture (la marque de ta voiture à ajouter ici)
  • 2h en avion (easyjet, vol direct, 50€ aller-retour si tu te démerdes bien)
  1. Et c’est cher sur place?

Mais dis donc, tu as l’air vachement intéressé par l’argent toi! Je te comprends, c’est un sujet important à prendre en compte quand on part en voyage.

Alors ici, pas de panique, c’est pas la Pologne qui va te ruiner (à moins que tu te laisses tenter par les bars à strip-tease, que tu sois trop saoul pour rentrer à pied et que tu te fasses arnaquer par un taxi qui se rend compte que tu es bien trop imbibé pour comprendre que t’es à 800 m à pied de chez toi. Toute ressemblance avec des personnes ou des événements existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence).

Les restaurants coûtent entre 5 et 10 euros maximum. Selon les bars, tu peux trouver des pintes de bière entre 1 et 2 euros, le shot de vodka dans les mêmes prix. En ce qui concerne les trains et bus, on est entre 2 et 5 euros pour se déplacer dans les environs.

  1. On y mange bien?

Oui, à condition de savoir choisir les plats sur la carte (presque tout le temps traduite d’ailleurs) et d’avoir un système digestif en pleine forme: les plats sont assez lourds à digérer (même les soupes). Donc si ça ne te dérange pas de parler caca avec tes potes tout au long du voyage, fais toi plaisir et essaie tout ce qui a un nom rigolo sur la carte.

  1. Et t’as dormi où?

On a trouvé un petit airbnb super bien placé sur la rue Jozefa Sarego, au milieu de tout. Ceci dit, les auberges de la ville ont l’air sympathiques aussi. Comme celle avec le bar « Teatro Cubano » à l’intérieur.

  1. Niveau sécurité, est ce que c’est une ville craignos?

PAS DU TOUT. C’est une ville ultra safe, où tu peux te balader toute seule (tout seul aussi) sans qu’il t’arrive quoi que ce soit. Il faut juste faire attention aux Walking Drunk (version évolutive du Walking Dead) qui sont dissimulés dans les bars et qu’on peut croiser parfois dans la rue. Les videurs sont peu indulgents face aux gens ivres morts qui embêtent les autres. Mes potes ont vu un videur poivrer les yeux et fracasser un bonhomme un peu trop relou dans un bar.

Mais à part ça, aucun incident n’est à déplorer.

  1. Il y a quoi à voir et à faire la-bas?

  • Le quartier Juif

Comme son nom l’indique un peu, il s’agit de l’ancien quartier juif, d’où des milliers de personnes ont été délogées pendant la 2nde GM (=guerre mondiale, suis l’histoire un peu) pour partir vivre dans le ghetto, plus au sud. Aujourd’hui on y trouve des petites boutiques sympathiques (ça rime), des synagogues et des restaurants improbables (entre autres).

A tester: le restaurant Once Upon A Time, pour sa déco et sa musique folklo.

  • Le ghetto juif & le musée Schindler

Je n’ai pas de photo à partager sur ce quartier et le musée, étant donné que nous y étions de nuit et n’y sommes pas restés longtemps. J’ai fait l’erreur de ne pas regarder le film « La liste de Schindler » avant de partir. Pour l’avoir vu à mon retour, je pense que j’aurai vraiment du prendre le temps de le voir car il représente très bien l’histoire de la ville.

  • Podgorze

IMG_20151107_145504

IMG_20151107_150423

Aucun souvenir quant au nom de cette église

 

Park Bednarskiego

Park Bednarskiego

  • La vieille ville

Un quartier magnifique, avec de sublimes monuments et des bars plus cools les uns que les autres.

A tester: Wodka Cafe Bar, le temple de la vodka aromatisée (ou pas).

  • Chateau Wawel et sa cathédrale de OUF MALADE

Je recommande d’y aller en fin de journée, pour voir le coucher de soleil depuis les remparts du château et voir les rayons se refléter sur la cathédrale.

A voir: la tombe de Chopin se trouve dans la cathédrale.

  • Dans les alentours

  • L’espèce de petit lac bizarre – Zakrzowek

En se répérant grâce à Google Maps, nous avons pu y aller à pied (à 40 minutes du centre) et profiter d’une très belle journée ensoleillée (c’est important avant l’hiver de faire le plein de vitamine D, tu sais?)

  • La mine de sel

L’espèce de grosse claque dans notre tête! Un incontournable si tu mets les pieds à Cracovie. C’est à 20 minutes en train, ça coûte dans les 20 euros, ça dure 2 heures et c’est TOP. Il y a deux parcours, le trajet touristique et le parcours minier. Nous avons choisi le touristique pour des raisons pratiques (les horaires, le tour en français) mais il parait (nous tenons l’information d’un français bourré avec qui nous avons parlé dans la queue d’une boîte) que le parcours minier est 100 fois mieux. En attendant, je te laisse voir l’église-chapelle à l’intérieur de la mine, à moins 80 mètres sous terre.

  • Auschwitz – Birkenau

A une heure et quelques de Cracovie, nous avons pensé qu’il était important d’y aller pour une journée. Devoir de mémoire oblige. Nous avons opté pour le tour guidé en anglais, et je me demande aujourd’hui si nous n’aurions pas mieux fait de le visiter par nous même, afin de pouvoir prendre le temps, de regarder, lire, et échanger entre nous, au calme.

  1. Des surprises à déclarer une fois sur place?

  • Dans les bars, le verre d’eau est au même prix que le shot de vodka. (l’eau n’est pas potable là-bas)
  • Les Polonais qui bossent dans les restaurants, gares, magasins, etc, ne sont pas forcément toujours aimables. Par contre les Polonais avec qui tu discutes dans les bars sont adorables, toujours prêts à te conseiller sur quoi boire ou quoi manger (j’ai toujours eu du mal à faire des choix, face aux menus, je leur ai souvent demandé ce qu’ils préféraient pour savoir quoi commander) Y a t’il un lien de cause à effet avec la quantité d’alcool ingéré par l’autochtone? Bonne question Gaston.
  • L’atmosphère dans les rues est vraiment spéciale. J’ai eu l’impression d’être dans un film toute la semaine, entre les lampadaires vieillots et la brume le soir en ville, c’est assez fantastique.
  • Je suis rentrée en boîte avec mes chaussures de rando quechua. Elles sont fourrés. Hypra confortable. Hypra pas sexy. Et je suis rentrée. J’arrive toujours pas à m’en remettre.
  • Le shot « Avortement » qui ressemble à un petit lutin qui fait un feu.IMG_20151107_150346
  1. Un résumé en dessin de ta semaine?

  • Mais bien sur mon p’tit. Voici.
Une semaine à Cracovie

Une semaine à Cracovie