Quand je me suis inscrite sur Tinder, il y a un mois, je voulais initialement te prouver que les filles drôles sont des parias de l’amour. C’était MON objectif, car c’est ce que j’observe sur le terrain, tous les jours. Donc j’ai pensé que le meilleur moyen de valider ça, c’était de créer un profil rigolo (tu vas voir, je vais te le montrer en dessous) pour pouvoir crier à l’injustice. AU SCANDALE. Au favoritisme! Je me voyais déjà lancer une campagne de sensibilisation type Intermarché et les fruits et légumes moches:

« La fille drôle: c’est pas parce qu’elle rote qu’elle sait pas donner plein d’amour ».

En photo, il y aurait eu ma tête déguisée en chasseur ou en train de faire une grimace. Bon, OK je te l’accorde, cette campagne mérite PEUT ETRE d’être étudiée un peu plus longuement. Mais tu vois l’idée de base quoi.

Puis finalement, après 1 mois de pratique de la-dite application, j’ai remarqué que j’avais un peu plus de 50% de matchs.

  • Point culture: le match Tinder

J’explique pour ma mère et ceux qui sont casés depuis des millénaires ce que c’est.

(Et NON, on ne se retrouve pas sur un terrain de squash à échanger des balles.)

Ça veut dire que je suis tombée sur le profil d’un garçon, que j’ai appuyé sur un bouton pour indiquer que je le « likais » (que je l’aimais bien quoi), et que je l’ai autorisé à entrer en communication avec moi via le tchat privé de l’application. En retour, le prétendant a fait la même chose de son côté: NOUS AVONS DONC MATCHÉ.

En pratique, si on imagine cette situation dans la vraie vie, ça donnerait à peu près ça:

L’Homme: puis-je t’offrir un verre?

La femme

Sauf que c’est pas la vraie vie, on ne se voit pas, on est tous les 2 derrière notre téléphone. Et donc la conversation peut débuter. Mais ATTENTION: ce n’est pas parce qu’il y a pelouse qu’il y a match, comme on dit dans le milieu. Tout le monde n’écrit pas forcément un message. Il peut y avoir un match sans échanges écrits derrière. La pratique générale est relativement la même que dans la vraie vie: la fille attend que le garçon fasse le premier pas. Pas tout le temps, mais en général, c’est ce qui est observé (d’après les copains). Pour ma part, c’est ce que j’ai fait lors de cette expérience. J’ai pas écrit le moindre mot pour les faire tomber dans mes filets (trop facile sinon).

Et donc sur les 50% avec qui j’ai matché, 50% a pris le temps de m’écrire des mots doux. Du coup, je considère que c’est quand même un chiffre pas dégueux, et ce, pour 2 raisons. Premièrement parce que j’ai aucun moyen de comparer avec d’autres filles, donc j’ai décidé que c’était pas mal comme résultat (petit ego boost au passage). Deuxièmement, je me dis que si 1 mec sur 2 me trouvait pas mal, ça renouvellerait pas mal ma base de candidats.

Toi tu vis, toi tu vis, toi tu crèves

J’avoue que je n’étais pas sûre de savoir dès le départ comment j’allais prouver que j’étais un paria de l’amour à travers cette expérience. Puis les circonstances de la vie et les réactions de mes « gentlemens célibataires » m’ont amenée assez rapidement sur une autre piste de réflexion très profonde: les phrases d’accroche manquent cruellement d’inventivité. Définition de la phrase d’accroche? C’est la première phrase que tu vas écrire pour entrer en communication avec l’être convoité.

Je te promets que c’est un véritable carnage d’ininventivité. Mais avant de rentrer dans plus de détails sociologiques, voici plusieurs informations qui pourront t’aider pour comprendre la suite:

  • Mon profil « rigolo »

J’ai considéré que ce qui allait révéler au monde mon humour décapant allait être un déguisement, un comique de situation sur le chaton, une grimace et une citation non inspirante de Carlos « Papayou, papayou, papayou papayou lélé. » Et à tous ceux qui disent qu’on ne juge que le physique sur les photos Tinder, j’ai envie de vous dire « bullshit ». Je pense avoir réussi à la perfection (dit-elle modestement) à transmettre des éléments forts de ma personnalité dans ce profil. Parce que tu vois, le gars qui a un problème avec le déguisement ou les grimaces, il vaut mieux qu’il soit prévenu tout de suite: moi, j’adore ça.

  • Technique d’étude observée

J’ai liké tous les mecs que j’ai croisés. Sans exception. Même les potes de mes exs, même mon voisin, même les collègues de mon coloc, même celui qui n’a qu’une seule photo et c’est son torse, nu. TOUS je te dis. Et oui, j’ai fermé les yeux. Et pas qu’une fois. PENDANT UN MOIS. Puis je me suis vite sentie frustrée car à la base, je n’avais pas prévu de répondre à leurs messages. J’étais hallucinée devant le manque d’imagination et devant l’audace dont faisait preuve certains, sans pouvoir y répondre. Alors oui, je répondais à haute voix, mais c’est jamais arrivé qu’ils aient entendus d’aussi loin. Enfin je crois. Alors parfois, ça m’a démangé, et j’ai répondu. Jamais méchamment, par contre. Enfin, je crois.

Puis j’ai décidé, pour t’expliquer un peu ma réaction, de te faire un compte-rendu des 238 messages que j’ai reçus.

  • Résultats de l’analyse des messages Tinder reçus

Analyse comparative des phrases d'accroche sur Tinder

Analyse comparative des phrases d’accroche sur Tinder

Car oui m’ssieurs dames, pratiquement 1 homme sur 2 envoie un « Salut ça va? » (et ses multiples dérivés) pour engager la conversation. Me concernant, quand je lis ça, je n’ai qu’une seule GROSSE envie. C’est de répondre un truc du genre: « Bof, journée de merde au taff. Mes collègues me saoulent, ma chef est conne, j’ai une grosse diarrhée et mon chat a vomi ses croquettes sur le canap tout neuf. » Mais je ne le fais pas, car je suis polie, que je respecte le garçon qui n’a pas d’idée et qui envoie probablement ce message à 435 autres nanas en même temps (technique dite du « tout venant ») ou qui écrit ce petit message en se disant « c’est une bonne base pour lancer une conversation, elle va dire ça va, je vais lui dire que moi aussi ça va, puis on va pouvoir parler de choses sérieuses ». Sauf que ERREUR FATALE : je ne mange pas de ce pain là Monsieur! Il faut me faire rêver, il faut se distinguer d’entrée de jeu des autres lourdauds, faire une forte impression. Autant te dire que c’est pas gagné pour tout le monde.

Puis il y a quand même 1 homme sur 4 qui fait référence aux photos: on s’approche déjà un peu plus de l’inventivité, c’est pas une mauvaise idée en soi. Ce genre de phrases se traduit sous différentes formes, je te laisse juger.

Et ne te méprends pas, je ne me suis pas inscrite pour faire du mal ou me moquer des pauvres chercheurs d’amour. Les sincères, ceux qui mettent toute leur âme dans une première approche sans créativité, je ne veux pas les blesser. Ils jouent leur vie les bonhommes! Je peux comprendre qu’il y ait beaucoup de pression et que ce soit très difficile. Surtout quand le célibat est une souffrance pour la personne et que l’enjeu de cette première phrase est fort, car on sait que c’est là qu’on donne envie (ou pas) d’engager une conversation. D’ailleurs, je dois te le dire, certains messages m’ont autant brisé le cœur que ce GIF.

Regarde jusqu’au bout, et prends un mouchoir

Souffrance extrême. Cœur cassé en mille. Envie de prendre ce pauvre gamin dans les bras et de lui dire que tout ira bien. Qu’il s’en sortira. De lui faire plein de poutoux de réconfort.

Je pense notamment à ce type de messages:

On sent l’effort. On sent la recherche, puis on sent aussi un truc qui met mal à l’aise, pas vrai? Vraiment, j’ai eu mal au cœur à de maintes reprises.

Puis pour d’autres, en revanche, j’ai un peu moins de scrupules.

NON MAIS REGARDE MOI CA QUAND MÊME:

Où est ce que vous croyez que ce genre d’attitude va vous emmener au juste mes p’tits loups? Est ce que vous pensez sincèrement que je vais vous répondre un: « Oh merci, trop sympa (smiley gêné mais flatté à la fois). Tu as l’air vraiment cool, raconte moi ta vie s’il te plait, je brûle de te découvrir. »

Et je te le demande à toi, lecteur, que répondre à ça? Parce que pour ma part, ma volonté très très profonde c’est d’envoyer ça:

ou ça

ou encore ça, mais là je pense que t’as compris où je voulais en venir

  • Et puis, heureusement, il y a ceux qui font preuve d’inventivité.

Ceux qui se sont creusé la tête pour sortir du lot, engager une conversation différente, ceux qui sont un peu foufous et qui ont (peut-être) compris qu’ils avaient affaire à une tarée/maître de l’humour.

Et d’ailleurs, je ne peux QUE saluer les hommes brillants qui envoient des GIF en guise d’accroche. Car oui, la maxi découverte du mois, c’est qu’on en peut envoyer sur Tinder (petite lumière sur moi et musique Alleluia en fond). 

Cadeau

Maintenant tu brûles de savoir: Comment être original? Quel type de profil fait la différence? C’est quoi une bonne phrase d’accroche? Comment m’assurer que je ne passe pour le gros lourd de plus qui fait une blague vaseuse (ou trop trash)?

  • Voici LE conseil que j’ai à te donner.

S’il n’y avait qu’une seule chose à retenir de toute cette expérience, ce serait ça: sois toi même.

Et là je sais ce que tu te dis: MER-CI meuf. J’y avais pas pensé. Sympa. Tout ça pour ça. Gé-nial.

Je vois que je m’adresse à un public tatillon, c’est bien. J’aime ça. Tu m’intéresses.

Quand je te dis d’être toi, je veux dire, genre vraiment, sois le à fond. Et dès le départ. T’aimes le foot? Mais c’est genre une passion de dingue qui te dévore de l’intérieur, t’en parles 3 heures par jour, tu as un ballon de foot tatoué sur l’épaule? Premièrement, laisse moi juste te souhaiter bon courage pour trouver quelqu’un qui supporte ça. Ensuite, je te recommanderai de mettre des photos de toi à un match avec tes copains, par exemple, de poser une question marrante en lien avec ça (si t’aimes la marrade, bien sur). Si c’est plutôt la bouffe, demande lui quel est son plat préféré, ou son restau préféré? Mets des photos de toi en train de cuisiner, donne tout bébé! Tu es du genre à raconter des blagues à la moindre occasion? Demande lui quelle est sa blague du moment, ou pose lui une devinette!

J’ai la sensation que quand on fait les choses à fond, avec toute notre âme et notre sincérité, il n’arrive que des bonnes choses ensuite (#loidelattraction – moment sagesse de moine bouddhiste). Alors si tu as envie d’envoyer un « salut, t’as fait quoi aujourd’hui? », fais le. Si tu veux mettre une photo de toi et ton chat car tu l’aimes plus que tout, ose. Parce que tu tomberas probablement à UN moment sur une dingue de chat, vous allez parler croquettes et poils sur le tapis et ce sera cool. Et si tu adores faire des cunnis, mets le dans ta description, ça aide. Non. NOOOOOON, s’il te plait. Je t’en supplie, ne fais pas ça.

cunnitinder

ET MERDE. Trop tard.